L’acier

L’acier est aujourd’hui un des métaux les plus utilisés par l’homme. Près de 44 tonnes en sont produites chaque seconde et des millions de tonnes sont écoulés sur le marché chaque jour. La raison de cet emploi massif ? Les caractéristiques versatiles de l’acier qui dépendent de sa teneur en carbone et de son mode de préparation.

L’acier n’étant pas un métal de base, son cours n’est pas dicté par le marché boursier et il se vend de gré à gré chez les ferrailleurs.

Les types d’aciers et ses caractéristiques

L’acier est en fait du fer avec une teneur en carbone entre 0,10 et 2 % de la masse du métal. Ce ratio influent beaucoup sur ses caractéristiques physico-chimiques. Plus le métal est riche en éléments carbonés, plus elle est résistante et dure.

Ainsi, on distingue généralement 6 types d’aciers :

l'acier

L’acier « extra-doux » avec une teneur en carbone entre 0,10 et 0,14 % : ce métal est très ductile et malléable. Il résiste aux intempéries et après un traitement spécial. Il devient inoxydable. Ce type d’acier est habituellement utilisé pour la construction de tôles, de carrosserie.

L’acier « doux » avec une teneur en carbone entre 0,15 et 0,19 % : ce métal est assez résistant et reste facile à usiner. Il est le matériau de choix pour la fabrication de profilés et la construction de charpente métallique. La majeure partie de ce type d’acier est transformé en boulons, en câbles et en fils ordinaires.

L’acier « demi-doux » avec une teneur en carbone entre 0,20 et 0,29 % : ce métal est résistant tout en restant assez malléable et ductile. Il est utilisé pour façonner de nombreuses pièces forgées et certaines pièces de machinerie.

L’acierL’acier « demi-dur » avec une teneur en carbone entre 0,30 et 0,39 % : ce métal nécessite des procédés spécifiques pour être façonné. La plupart des industriels l’utilisent pour fabrication d’élément métallique à partir de moule. Les têtes de club de golf, ainsi que les poignées de porte sont souvent fabriquées avec cette matière et suivant ce procédé.

L’acier « dur » avec une teneur en carbone entre 0,4 et 0,59 % : ce métal n’est pas facile à usiner. Elle dispose d’une résistance mécanique d’exception et est généralement employée pour la confection de pièces de véhicules automobiles ou de machines agricoles.

L’acier « extra-dur » avec une teneur en carbone entre 0,60 et 2 % : ce métal est très dur et est utilisé pour fabriquer des lames de découpes et des ressorts.

Ces aciers sont vendus sur le marché avec des références spécifiques. Quoi qu’il en soit, il est possible d’améliorer certaines caractéristiques (conductibilité électrique et thermique…) de l’acier en l’alliant avec d’autres métaux. Mélangée avec du nickel, cette matière résiste à la corrosion. De même, elle avance une plus grande résistance physique dès que la formule contient une faible proportion de chrome.

Le marché de l’acier :

L’acier est vendu sous forme de barre ou sous forme de plaque ou de bobine. Son prix varie selon la demande des pays développés et des pays émergents. Le cours du métal flambe quand il y a une forte demande et descend quand les importateurs se font rares.

Les indices fournis par la MEPS donnent le prix de l’acier sur le marché européen, asiatique et américain. Cette année, le prix de la tonne d’acier ne devrait pas dépasser les 500 dollars ou 450 euros, soit un prix du kilo de l’acier à moins de 0,5 euros. Cependant, ce chiffre peut s’envoler si on va profiter d’une bonne conjoncture économique.